Taux d'intérêt

La Banque du Canada relève le taux cible du financement à un jour à 3,25 % et laisse entrevoir des hausses additionnelles

Taux d'intérêt Graphique

La Banque du Canada a relevé le taux cible du financement à un jour de 75 points de base pour le porter à 3,25 %. Elle poursuit sa politique de resserrement quantitatif et signale que, compte tenu des perspectives d’inflation, le taux directeur pourrait devoir augmenter davantage.

Les marchés financiers intègrent actuellement une hausse additionnelle d’au moins 25 à 50 points de base d’ici la fin de l’année.

La Banque souligne que plusieurs facteurs contribuent à alimenter l’inflation à l’échelle mondiale et forcent les banques centrales à durcir leur politique monétaire. Les éclosions de COVID-19, les perturbations persistantes de l’approvisionnement et la guerre en Ukraine, notamment, continuent de freiner la croissance et de faire monter les prix dans le monde entier. La décision d’aujourd’hui confère à la Banque du Canada le taux directeur le plus élevé du G7.

La Banque note que, bien que l’inflation mesurée par l’indice des prix à la consommation ait légèrement baissé en juillet, en raison d’une diminution des prix de l’essence, d’autres mesures indiquent que les pressions sur les prix se sont généralisées davantage, particulièrement du côté des services. De plus, des enquêtes auprès des consommateurs et des entreprises montrent que les attentes d’inflation à court terme restent élevées, et qu’il existe un risque élevé que l’inflation s’enracine et devienne difficile à combattre. La Banque ne s’attend pas à voir l’inflation regagner son taux cible de 2 % avant le courant de l’année 2024.

Elle note également que l’économie canadienne demeure en situation de demande excédentaire, que les marchés du travail restent tendus et que la demande intérieure reste très forte. Elle s’attend à ce que l’économie se modère dans la seconde moitié de l’année, à mesure que la demande mondiale s’affaiblira et que le resserrement de la politique monétaire ramènera la demande à un niveau plus comparable à celui de l’offre. La Banque note enfin que les taux hypothécaires plus élevés entraînent un recul du marché du logement, comme prévu, suivant la période de croissance insoutenable enregistrée durant la pandémie.

Les grandes banques à charte canadiennes affichent actuellement des prêts hypothécaires de cinq ans à un taux fixe spécial d’environ 5,14 %. Les acheteurs peuvent souvent négocier le taux d’intérêt de leur prêt hypothécaire en fonction de leur solvabilité et des autres services bancaires que leur fournit le prêteur hypothécaire.

Le taux minimal d’admissibilité pour tous les prêts hypothécaires est le plus élevé entre le taux du contrat hypothécaire + 2 % ou 5,25 %, tel qu’établi par le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) et le ministère des Finances. Le seuil du taux de simulation de crise pour les taux d’intérêt hypothécaires fixes et variables est donc maintenant de plus de 7 % pour les nouveaux emprunteurs. Tous les demandeurs de prêt hypothécaire doivent être admissibles à un prêt assorti d’un taux d’intérêt égal au taux de financement de référence sur cinq ans, même si la durée du prêt est inférieure à cinq ans.

La prochaine annonce de la Banque du Canada sur le taux directeur est fixée au 26 octobre 2022. La Banque publiera sa prochaine projection complète pour l’économie et l’inflation, ainsi qu’une analyse des risques connexes, dans le Rapport sur la politique monétaire qui paraîtra également à cette date. La dernière annonce de taux directeur de l’année est prévue le 7 décembre 2022.